Qui je suis

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Grenoble et après un cursus à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, ma vie professionnelle a bifurqué après ma rencontre il y a quelques années avec Alain Crespelle, psychothérapeute et formateur en analyse transactionnelle.

Avec lui, puis d’autres, j’ai d’abord découvert la psychothérapie en tant que patiente avant que je ne décide d’en faire un métier.

Ma formation

Je suis formée depuis 2006 à l’Ecole d’analyse transactionnelle de Paris et j’ai suivi, entre autres formations à la psychothérapie, un cycle de psychopathologie à l’Université Sigmund Freud.

Mes formations sur les problématiques infantiles dont celle en pédopsychiatrie à l’hôpital d’Yzeure en 2007 ainsi que ma participation à l’association d’aide aux enfants maltraités Enfance et partage ont affiné ma compréhension de la parole de l’enfant. Mon statut de mère d’enfants aujourd’hui adultes et mon constat de problématiques vécues et constatées autour de moi sur l’éducation des enfants m’ont convaincue de la nécessité d’accompagnement en matière de parentalité. Je reçois donc aussi les parents en demande d’aide sur ce sujet.

Sur quoi je m’engage

Le terme de psychopraticien a été adopté par la majorité des principales écoles de psychothérapie (Ecole d’analyse transactionnelle, Ecole de Gestalt entre autres) et par la FF2P (Fédération française des psychanalystes et psychothérapeutes) pour désigner les professionnels de la psychothérapie qui s’appuient sur les cinq piliers suivants :

  • le vécu d’une psychothérapie relationnelle ou d’une psychanalyse sur soi suffisamment approfondie
  • une formation théorique et pratique longue et impliquante incluant une dose suffisante de psychopathologie, ainsi qu’une formation continue tout au long de la vie professionnelle
  • l’engagement du respect des règles de déontologie de la profession
  • une supervision constante de la pratique auprès de praticiens reconnus par leurs pairs et formés à la supervision
  • le processus de validation par les pairs

Je réponds à ces cinq exigences et je fais mien le code de déontologie professionnelle de l’IFAT (Institut français d’analyse transactionnelle).